img

Centre LAVI

Pour 2016, près de 2800 victimes d'infractions se sont adressées à nous pour des conseils psychologiques, juridiques et financiers.

Choisir d'agir

Les différentes formes de violences physiques, sexuelles ou psychiques font partie du champ d'activité du centre de consultation LAVI (Loi fédérale sur l'aide aux victimes d'infractions). Ce centre de consultation permet la «reconnaissance» et la «réparation» de la violence subie.

Sa mission 

  • Apporter aux victimes d'infractions et/ou à leurs proches, directement ou en faisant appel à des tiers, une aide psychologique, juridique, sociale et matérielle.
  • Informer les victimes, les professionnels et le public des prestations du Centre LAVI.
  • Informer les victimes tout au long des procédures.
  • Les orienter vers un réseau d'intervention professionnel et des services adéquats.

Ses moyens

Les intervenants LAVI sont au bénéfice d'une formation spécifique aux plans psychologique, juridique et financier, afin d'offrir un réel soutien aux personnes en détresse, souvent désemparées, isolées et dont les droits sont encore peu connus.

Le Centre LAVI travaille en toute confidentialité et également en relation étroite avec les métiers liés à la justice et à l'aide aux victimes en général.

La LAVI (loi sur l'aide aux victimes d'infractions) est entrée en vigueur en 1993. Elle a été modifiée le 23 mars 2007 avec application au 1er janvier 2009. Tous les cantons ont un centre de consultation offrant des prestations gratuites dans un cadre confidentiel.

Selon la loi : (Art. 1 LAVI)  « Toute personne qui a subi, du fait d'une infraction, une atteinte directe à son intégrité physique, psychique ou sexuelle (victime) a droit au soutien prévu par la présente loi (aide aux victimes). Ont également droit à l'aide aux victimes, le conjoint, les enfants et les père et mère de la victime ainsi que les autres personnes unies à elle par des liens analogues (proches). Le droit à l'aide aux victimes existe, que l'auteur de l'infraction ait été découvert ou non, qu’il ait eu un comportement fautif ou non ou qu’il ait agi intentionnellement ou par négligence. »


Bases légales

  • Constitution fédérale de la Confédération suisse du 18 avril 1999 (Cst.), art.124.
  • Loi fédérale du 23 mars 2007 sur l'aide aux victimes d'infractions (Loi sur l'aide aux victimes, LAVI).
  • Ordonnance du 27 février 2008 sur l'aide aux victimes d'infractions (ordonnance sur l'aide aux victimes, OAVI).
  • Convention européenne du 24 novembre 1983 relative au dédommagement des victimes d'infractions violentes.
  • Code de procédure pénale suisse (Code de procédure pénale, CPP) du 5 octobre 2007.
Lieux
img

Lausanne

Centre LAVI

Rue du Grand-Pont 2 bis 1003 Lausanne Tél. 021 631 03 00 Fax 021 631 03 19 Entrée possible depuis la place Centrale n°1 entre Payot et Fust plus d’info

Aigle

Yverdon-les-Bains